Oracle a annoncé l’arrêt de sa division OS…Solaris le système d’exploitation s’éclipse !

Petit rappel historique, à l’origine, Solaris a été développé par Sun. En 2010 Oracle rachète Sun, et Solaris devient donc Oracle Solaris.

Une perte technologique…

Sun englobe une technologie de processeur (SPARC) et une partie OS. Pour Jean Michel DUSSOUX, c’est la partie OS qui est regrettable.  En effet Sun dispose d’un réel savoir-faire sur la conception des logiciels. Rappelons que Sun est l’inventeur de Java… le principal langage utilisé pour le développement des applications.

Sébastien Lescop aborde cette rupture comme une opportunité pour les ESN : accompagner les entreprises dont l’informatique demeure « On premises » vers une migration sur le Cloud.

Un avenir incertain

Mohamed Ali Chouchane soulève un questionnement important.

Qu’en sera-t-il de l’avenir des informaticiens et des ingénieurs spécialisés sur cette technologie ?

D’après Mohamed Ali Chouchane, Solaris ne sera pas la seule disparition dans le domaine de l’informatique et d’autres suivront. Il suggère une solution : anticiper la problématique de pérennité des compétences dès le cursus scolaire. Pour lui, tout est à revoir. Il faut préparer les étudiants à la polyvalence plutôt qu’à la spécialisation d’une activité afin d’anticiper les transformations de l’IT.

Solaris n’est pas sur le Cloud, mais est-ce qu’un OS a de l’avenir s’il n’est pas sur le Cloud ?