Cloud computing vs ON-premises

Une image vaut mieux qu’un long discours