Il est des habitudes qui ne sont jamais remises en question. A tort. Prenez les estimations sur les projets de développement logiciel ; Les estimations de charges pour prédire les coûts, et les estimations de délais via le «  sacro-saint planning », constituent le socle de la gestion de projet.

La tradition est telle, que nous considérons qu’il s’agit là d’un impératif, d’une obligation. Or la question mérite d’être posée.

 

Doute sur la pertinence des estimations 

Les estimations sont présentes partout :

  • avant même le début d’un projet, pour concrétiser la vente, tout prestataire s’engage à respecter des coûts et des délais ;
  • en phase de contractualisation, avec l’exercice de fixation des pénalités de retard ;
  • et à l’issue du projet, lors de la vérification du respect des engagements.

 

On s’aperçoit alors que le principal critère de succès d’un projet est le respect des engagements initiaux. A-t-on été bon dans l’estimation initiale ?

Le succès d’un projet ne serait donc pas lié au bon fonctionnement du livrable ? Ni à l’adoption en masse de l’outil par les utilisateurs ? Ni à l’aspect financier présentant un fort et rapide retour sur investissement ?

Un projet hors délais et hors budget, largement adopté par les utilisateurs, avec un ROI exponentiel, serait-il véritablement un échec ?
Lire la suite