Le cloud, tout le cloud, rien que le cloud

En 2020, les entreprises auront quasiment toutes une stratégie cloud. Le cloud hybride sera le mode le plus fréquent. C’est ce qu’indique le Gartner dans une note récente.

Le Gartner considère que dans trois ans seulement une stratégie « non cloud » laissant le cloud aux portes de l’entreprise sera aussi rare qu’une stratégie « non Internet » aujourd’hui.

Le cloud d’abord, et même le cloud d’abord sont en train de remplacer la stratégie défensive visant à éviter le cloud pour diverses raisons qui a dominé de nombreux grands fournisseurs au cours des dernières années. Aujourd’hui, la plupart des innovations technologiques des fournisseurs est désormais orientée cloud avec l’intention de rétro-ajuster les technologies existantes on-premise.

« Mis à part le fait que les organisations ayant une politique « non cloud » sont devenues relativement rares, nous croyons que cette position va devenir de plus en plus intenable », considère Jeffrey Mann, vice-président de recherche de Gartner. « Le cloud sera de plus en plus l’option par défaut pour le déploiement de logiciels. Même orientation pour les logiciels personnalisés, qui seront de plus en plus pour le cloud, qu’il soit public ou privé. »

Cela ne signifie pas que tout sera basé sur le cloud, et les préoccupations sur cette technologie, notamment en matière de sécurité, resteront présentes. Pour le Gartner, le mode hybride sera l’utilisation la plus courante du cloud – mais cela nécessitera que le cloud public soit, par définition, inclus pour faire partie de la stratégie globale. Les fournisseurs de technologies veilleront que leurs clients soient en mesure de consommer des services cloud.

En 2019, plus de 30 % des nouveaux investissements logiciels des 100 plus grandes éditeurs passeront du stade de « cloud-first » à celui de « cloud-only ».

La position maintenant bien établie du cloud en premier dans la conception et le développement du logiciel est progressivement remplacée par une stratégie selon laquelle le logiciel développé est uniquement disponible en mode cloud. Depuis quelques années déjà, les startups ne développent du logiciel que pour le cloud et ont fait l’impasse de l’utilisation en mode traditionnelle c’est-à-dire sur site.

Lire la suite sur Informatique News